Modules Coins Feu :

Comment choisir sa cheminée ?

     

La cheminée à foyer ouvert : conviviale
Si pour vous, une cheminée sert à offrir une douce chaleur autour du foyer, une bonne odeur de bois brûlé et à faire des grillades, alors la cheminée à foyer ouvert est pour vous. Mais sachez que ces cheminées traditionnelles consomment beaucoup de bois et que surtout, leur rendement énergétique n'est que de 10 à 15 %, la plupart des calories s'échappant par le conduit de cheminée. Les cheminées à foyer ouvert ne sont pas considérées comme un moyen de chauffage. Elles ne sont donc pas éligibles au crédit d'impôt.

La cheminée à insert : adaptable
A l'intérieur d'une cheminée traditionnelle, si celle-ci est de dimension standard, vous pouvez installer un insert. Elle deviendra alors éligible au crédit d'impôt. Le principe du fonctionnement de l'insert est basé sur des bouches d'aération situées à la base du caisson. L'air se réchauffe ainsi au contact des parois brûlantes

Le foyer fermé : économique
Le foyer fermé est la solution idéale pour ceux qui, outre la recherche du plaisir du feu, se préoccupent de réaliser des économies d'énergie. Le foyer est raccordé au conduit de cheminée tandis que l'habillage est installé à la fin, ce qui donne toute latitude en termes de design. La vitre peut être laissée ouverte pour jouir du plaisir du feu. Mais une fois fermée, le rendement calorifique est très élevé et dépasse parfois 80 %. De nombreux modèles sont ainsi éligibles au crédit d'impôt. De plus, le foyer fermé est sûr (la vitre évitant les projections de braise, le feu peut être laissé sans surveillance) et il consomme peu de bois

Le foyer à eau : pour toute la maison
Le foyer à eau est un foyer fermé particulièrement ingénieux. Le foyer est raccordé au chauffage central de la maison. En brûlant, le bois chauffe l'eau du chauffage central, chauffant ainsi toute la maison, sans consommer plus de bois. Le rendement énergétique de ce système est de l'ordre de 75 %. Lorsqu'on cesse de faire brûler du bois, la chaudière prend le relais automatiquement. Ces foyers sont éligibles au crédit d'impôt.

La cheminée à feu prolongé : usage mixte
La cheminée avec fourneau à bois et à feu prolongé fonctionne soit en mode poêle, soit en mode mixte. Le foyer ouvert permet de faire un bon feu de cheminée. Puis lorsqu'on le souhaite, on ouvre une trappe faire descendre les braises dans un espace situé dans le bas de la cheminée. La cheminée devient un poêle. Les braises chauffent l'air qui est distribué dans la pièce par une sortie d'air chaud, pour un rendement de plus de 80 %.

La cheminée au gaz : pratique et stylée
Stocker le bois et évacuer les cendres représente parfois un problème, en particulier en ville. On peut cependant s'équiper d'une cheminée au gaz fonctionnant au propane ou au gaz naturel. En foyer fermé étanche, c'est un véritable appareil de chauffage. En foyer ouvert, il offre un joli feu d'agrément. La cheminée gaz est automatique et s'allume à l'aide d'une télécommande. La température peut être régulée au degré près. Le raccordement en foyer fermé et facile à mettre en place. Elle est sans odeur et de génère pas de cendres. En revanche, impossible d'y faire griller des châtaignes. Et elle n'est pas éligible au crédit d'impôt.

 

La cheminée au bioéthanol : facile et design
La cheminée au bioéthanol a un gros avantage : elle n'a pas besoin de conduit. Elle fonctionne au bioéthanol, un alcool biologique fabriqué à partir de betteraves, céréales ou déchets vert. Arrivées récemment sur le marché, ces cheminées se déclinent dans de nombreux designs contemporains. On en trouve à accrocher au mur, à poser au sol ou même – en petit format – sur une table. Dès l'achat, elles sont prêtes à l'utilisation. Il suffit de remplir le réservoir de bioéthanol et de l'enflammer. Si cela chauffe bien, il ne s'agit que d'un chauffage d'appoint, le combustible étant assez onéreux (environ 70 centimes l'heure de combustion à pleine puissance). Attention, il convient de respecter un certain nombre de règles de sécurité lors de son utilisation (installation dans une grande pièce ventilée, ne pas attendre que le combustible ait refroidi pour le rallumer…). Comme la cheminée gaz, si ce système dispense des corvées de bois, de cendres et de ramonage, pas question d'y faire des grillades. Et pas de crédit d'impôt non plus.
 

   

 << retour