Modules Caves - Celliers :

Comment aménager sa cave ?

Les cinq règles d'or d'une bonne cave :


Outre le choix de la capacité et du type de cave, il faut également observer un certain nombre de règles de bon sens, valables pour toutes les caves (y compris enterrées) mais qui, dans le cas des caves électriques, constituent autant de détails à vérifier
 

Éviter la lumière : une cave doit être préservée de la lumière du jour, en particulier à cause des rayons UV qui accélèrent l'oxydoréduction naturelle du vin. C'est pourquoi les puristes conseillent généralement des caves à vin à porte pleines. Cependant, pour des questions esthétiques et pratiques, il est désormais possible de bénéficier de portes en verre sur les caves à vin. Dans ce cas, pensez simplement à vérifier si celle-ci a bénéficié d'un traitement anti-UV.
 

Proscrire les odeurs : Le vin est très sensible aux odeurs. Dans la mesure du possible, il faut privilégier un espace de stockage à l'abri de mauvaises odeurs (ce qui exclue souvent les garages en raisons des émanations d'essence, ou parfois les buanderies, si elles sont occupées par un chauffage au fioul domestique). Une cave de qualité (en particulier s'il s'agit d'une cave de vieillissement) doit intégrer un système de ventilation destiné à chasser l'air vicié et laisser « respirer » le vin.
 

Garder une température fixe : La qualité première d'une cave est de maintenir votre vin à une température ambiante définie (entre 10 et 14 °C) tout en évitant les fortes variations. Dans une cave traditionnelle, une température constante trop basse ralentit le vieillissement du vin jusqu'à le stopper, alors qu'une température trop haute accélère ce processus jusqu'à « tuer » le vin. Mais plus que des températures inadaptées, ce sont avant tout les variations qui sont le plus néfastes pour vos bouteilles. Une cave électrique permet de pallier ce défaut des caves enterrées non professionnelles en maintenant en permanence une température que vous aurez définie. Attention cependant : en cas de coupure électrique, votre vin se retrouvera à la température ambiante de la pièce où vous avez stocké la cave. Évitez de la mettre près d'une fenêtre ou d'un radiateur.

 

Maintenez un taux d'humidité idéal : Autant la température constante permet au processus de vieillissement de se dérouler, autant le phénomène de réduction d'oxygène dans la bouteille (qui donne au vin son bouquet) est dû à un strict maintien du taux d'humidité dans la cave. En effet, le bouchon (qui permet au vin de « respirer ») ne doit pas sécher à cause d'une humidité trop basse (moins de 50%). A contrario, une humidité trop présente (plus de 80%) peut entraîner la destruction de vos étiquettes, ainsi que la formation de flaques d'eau stagnante qui pourraient à terme développer des bactéries et dégager de mauvaises odeurs. Une humidité comprise entre 55 et 75% s'avèrera idéale. Les caves à vin électriques incluent une ventilation destinée à évacuer l'air mais aussi à répartir l'humidité dans des proportions raisonnables. Un entretien régulier des conduits d'évacuation de votre cave augmentera sensiblement sa durée de vie

 

Évitez de manipuler vos bouteilles trop souvent : A l'instar des personnes âgées, le vin n'aime pas être déplacé. Moins vous le manipulerez, mieux il se portera. Veillez donc à installer votre cave dans un endroit stable et si possible sans vibrations alentours. Si vous habitez près d'une voie ferrée, d'une ligne de métro ou d'un aéroport, pensez à vérifier la présence de systèmes anti-vibration dans votre cave. Dans le même ordre d'idée, pensez à choisir le nombre de clayettes de votre cave en fonction de votre usage : plus vous aurez de clayettes et moins vous aurez à manipuler vos bouteilles.
 

 << retour